On sait que la morphologie a une certaine importance dans la pratique de la musculation, mais elle ne fait pas tout. C'est-à-dire qu'on peut bien se muscler même si on est quelqu'un de très maigres de nature, ou encore devenir musclé et dessiné, si on a un physique gras, du moins qui engraisse facilement.

On classe les individus en fonction de leur morphotype, et il en existe trois : les endomorphes, ectomorphes et mésomorphes. Commençons donc par des endomorphes.

Les endomorphes !
enLes endomorphes sont plutôt de nature calme et empathique, plutôt pas actif ou modérément, et leur physique est plutôt rond. Ils ont une bonne masse musculaire mais celle-ci est entourée de gras. Ils prennent du gras facilement. Au niveau du programme musculation, les endomorphes ont tendance à faire de la graisse, mais s'ils prennent une alimentation correcte, il peuvent avoir beaucoup de muscles et un physique athlétique, mais il faudra se restreindre sur la nourriture pour être sec et musclé. L'alimentation va prendre une part importante dans l'apparence physique, avec la sèche, une corvée pour l'endomorphe. Il prend facilement de la masse musculaire, pourra faire des sports de force mais également s'adonner à du cardio pour gérer la graisse. Il pourra faire des séances longues et d'intensité plutôt forte, car il a des réserves pour résister. Au niveau des suppléments, il pourra prendre des protéines de whey, caséine, mais il devra éviter les gainers, trop riches en sucres et inadaptés à leur profil nutritionnel : gros risque de prise de gras !

Les ectomorphes !
Les ectomorphes sont plutôt des gens nerveux, minces, de nature assez active et ils ont beaucoup de mal à grossir et à prendre du poids. Ils ont pas beaucoup de masse musculaire  mais sont secs. Il ne faut pas le nier, les ectomorphes ont du mal à se muscler. Il faudra qu'ils mangent beaucoup pour prendre du poids. Ceux-ci sont victimes de leur émotion, leur stress, ils n'aiment pas le changement, et tout ceci a tendance à consommer des calories ce qui nuit à la prise de masse.
Ce qui est cool quand on est ectomorphes, c'est pour la sèche. Pas besoin de régime restrictif pour obtenir des abdos dessinés. Mais dur de devoir se gaver pour prendre du poids, surtout que le manque de calories bride le gain de muscles. Au niveau des conseils pour les ectomorphes, il faudra manger beaucoup, se forcer progressivement en augmentant la quantité et les repas. Il faudra faire peu d'exercices, pas trop de séries, pas trop de volume, et des temps de récupération assez long. En clair, il ne faudra pas se surmener comme l'endomorphes qui lui a des réserves. Au niveau des compléments alimentaires, à la différence de l'endomorphes, le maigre pourra prendre du gainers, car souvent les calories qui manquent. Pour l'avenir, l'ectomorphe ne sera jamais gros ou énome, il aura souvent un physique longiligne et des muscles très apparents, mais sans faire massif trapu. C'est un peu le physique mannequin que bon nombre de pratiquants qui s'engagent dans la musculation recherchent.

Le mésomorphe !
Pour finir, le mésomorphe, qui lui a plutôt un physique athlétique de nature. C'est un sportif, qui a de l'énergie, qui est actif et dynamique. Le mésomorphe est le top pour la musculation ; c'est un peu le physique rugbyman ou sprinteur ! Il construit facilement du muscle, supporte des entraînements sans soucis et est solide de nature. Bon nombre de pros du bodybuilding sont mésomorphes et ont commencé la musculation avec une bonne base. Comme conseil, au niveau de l'alimentation, il pourra faire des écarts mais devra quand même bien manger dans le but de la performance. Par exemple, l'ectomorphe pourra aller au McDo, le mésomorphe devra y aller que de temps en temps, et l'endomorphe devra éviter tout ce qui est fast-food ! Au niveau de l'entraînement, il pourra utiliser du lourd avec pas mal de séries et répétitions (gros volume). Au niveau des suppléments, il pourra prendre des poudres complètes assez riche en protéines, mais quand même éviter les gainers qui ont tendance à faire engraisser même les mésomorphes.

Pour conclure
Bien sûr, ces morphotypes sont un peu théoriques. On n'est jamais purement ectomorphes ou endomorphes, on est un peu des deux. Il faudra adapter son entraînement et sa nutrition. Enfin ne vous inquiétez pas, ce n'est pas parce qu'on est ectomorphe qu'on en peut pas faire du bodybuilding. Il y a des athlètes très minces de nature qui ont développé une musculature super, qui font de la compétition pareillement que les endomorphes ou mésomorphes. Alors oui, les mésomorphes ont plus de facilité, mais on doit faire avec ce que la nature nous a donné. Sur ce, bon entraînement à tous !